D. Le centre fiscal et financier

Centre fiscal et financierAvec le développement d’une entreprise familiale surgissent des problématiques financières et fiscales qui nécessitent un soin particulier. Les questions peuvent être relativement simples comme la déclaration des revenus et d’ISF ou plus compliquées lorsqu’il s’agit d’une délocalisation ou de montages patrimoniaux avancés impliquant des sociétés holding de droit étranger. La famille va également s’interroger sur l’investissement optimal des revenus générés par l’entreprise familiale, des capitaux issus de l’héritage ou des rémunérations perçues par ceux qui ne travaillent pas dans l’entreprise. Une attention particulière sera apportée à la planification et au traitement fiscal et civil de la succession.

Afin de répondre à ces problématiques, la famille a besoin de s’appuyer sur un ou plusieurs professionnels capables de trouver une solution rapide lorsque c’est possible ou de choisir et coordonner des experts (avocats, experts comptables…) qualifiés si leur participation est requise.

Ce centre fiscal et financier porte le plus souvent le nom de family office. Il s’agit, en effet, du cœur de métier du family office tel que nous l’avons décrit précédemment et les services de cet établissement, à savoir le conseil en investissements financiers et l’ingénierie patrimoniale, sont généralement à l’origine du recrutement du family office. Ayant une vision globale du patrimoine familial et assurant sa consolidation dans le cadre du tableau de bord patrimonial, le family office contribue également à la mise en place des organes de gouvernance familiale comme l’assemblée familiale ou la charte familiale.

Page précédente : Gouvernance > La charte familiale

Page suivante : Gouvernance > La fondation familiale