3. La gouvernance familiale : communiquer, impliquer, former

Une famille a trois relais de croissance étroitement liés : le capital humain, le capital intellectuel et le capital financier. Le capital humain compte tous les membres de la famille sur plusieurs générations, le capital intellectuel s’entend comme la qualité et l’intégrité de l’éducation et de l’expérience acquises par les membres de la famille ; enfin, le capital financier est représenté par la valeur de la société familiale ou bien par le volume des actifs financiers détenus par la famille.

Une famille soucieuse de la préservation de ses intérêts doit s’occuper des trois dimensions évoquées. En effet, la cohésion au sein de la famille renforce le capital humain et une politique intelligente de formation fait en sorte que les jeunes pousses s’inscrivent facilement dans le projet d’entreprise familiale ou bien se lancent avec succès dans leurs propres projets tout en se comportant en tant qu’actionnaires responsables. Dans ces conditions, le capital financier a de fortes chances de suivre une tendance haussière.

Un family office, en tant qu’interlocuteur privilégié bénéficiant d’une confiance importante de la part de la famille peut apporter son expérience et ses compétences juridiques, psychologiques et financières afin de créer un ensemble de dispositifs ayant pour objectif de développer ces trois relais de croissance.

Page précédente : Définitions > Les étapes de développement d’une famille

Page suivante : Gouvernance > L’assemblée familiale